L'INSTANT À L'IMAGE

Formation jeu caméra de 5 jours / 35 h - nouveauté 2022

À l’heure où les différentes disciplines artistiques se croisent, où l’image est omniprésente sur la scène de théâtre, L’INSTANT À L’IMAGE propose un voyage à la découverte de sa nature et de sa singularité d’interprète par le biais de la caméra. Apprendre à se regarder mais aussi à s’entendre est un exercice difficile, inédit, périlleux mais non moins indispensable pour un comédien. La caméra devient en quelque sorte pour lui le miroir du danseur. Au fil de la formation, par un entraînement mêlant théorie, technique et pratique (tournage et visionnage quotidien de scènes de télévision et de cinéma, entraînement au casting), l’artiste fait ses gammes comme un musicien. À l’issue du stage, chaque participant repart avec les différentes scènes tournées en condition professionnelle et peut ensuite les utiliser pour sa bande démo.

46156417_1131664956992027_5523338147498295296_n.jpg
  • Profil des stagiaires : artistes interprètes débutants ou confirmés

  • Nombre de participants : 10 (maximum)

  • Tarif : 875,00 € H.T.

  • Dates et lieu : à venir prochainement

  • Horaires : de 9h00 à 12h30 et de 13h30 à 17h00

  • Modalités d’inscription : dossier de candidature avec CV, photos (pour établir un trombinoscope des participants) et lettre de motivation. Les inscriptions sont closes 1 mois avant le début de la formation.

PROFIL PROFESSIONNEL DES STAGIAIRES

Comédiens (théâtre, télévision, cinéma) et plus généralement artistes issus des différents champs du spectacle vivant (danse, chant, musique, cirque…) souhaitant s’initier au jeu caméra ou approfondir leurs connaissances dans ce domaine.

PRÉ-RÉQUIS, EXPÉRIENCE PROFESSIONNELLE
  • Avoir suivi une formation théâtrale initiale ou connaître les techniques de base du jeu et de l’interprétation.

  • Une expérience professionnelle de deux ans dans un domaine relevant de l’interprétation (théâtre, cinéma, télévision, danse, chant ou cirque) est souhaitable.

OBJECTIFS PÉDAGOGIQUES

PRÉPARER UN RÔLE

  • Savoir lire une scène 

  • Déterminer l’objectif du personnage et les enjeux de la scène

  • Travailler la progression d’une scène : partir d’un point initial pour arriver à un point final en passant par un point de tension maximale.

 

MAÎTRISER LES TECHNIQUES DE JEU EN LES ADAPTANT À LA CAMÉRA ET INTÉGRER LES SPÉCIFICITÉS DU LANGAGE CINÉMATOGRAPHIQUE

  • Travail des ruptures, du rythme

  • Placement de la voix

  • Directions de regard

  • Trouver l’équilibre entre en faire trop et ne rien faire

  • Inscrire la scène dans la progression globale du film et du personnage

  • Travail sur la spécificité de l’audiovisuel (tournage de scènes dans le désordre) : être capable de garder la trajectoire du personnage malgré cette contrainte

  • Appréhender la caméra : être spontané dans un cadre fait de multiples contraintes techniques. Être constamment conscient de sa présence, en faire un partenaire de jeu à part entière, savoir l’oublier

  • Travail sur les marques, les places, les positions, les directions de regard… 

  • Faire de ce qui peut apparaître si artificiel à première vue au tournage, naturel à l’image

  • Découvrir le vocabulaire technique propre à l’audiovisuel : apprendre certains termes techniques indispensables qui vont jouer sur l’interprétation (valeurs de plan notamment)

  • Savoir lire un plan de travail, une feuille de service

 

DE LA TECHNIQUE À L'AUTHENTICITÉ : OSER EXPRIMER SA SINGULARITÉ

  • Comment être authentique en faisant oublier la technique de jeu? Utiliser la technique, la dépasser, l’oublier 

  • Faire des propositions uniques et inattendues en fonction de sa nature

  • Être soi, ne plus fabriquer, ne plus se cacher

  • Être à l’écoute de ses partenaires pour ne pas dénoter et ne pas être « à côté »

  • Mémoriser et savoir reproduire 

  • Être capable de fixer une scène, notamment lorsqu’elle est découpée (champs-contrechamps) afin que les différents plans et axes puissent être raccords

  • Appréhender l’accessoire comme un costume. C’est un véritable outil de jeu qui permet d’incarner un personnage. Savoir l’utiliser pour donner de la vie au cadre et renforcer l’impression de naturel

  • Savoir s’adapter au code de jeu du projet (film, téléfilm, série) pour lequel on a été choisi

  • Savoir proposer et intégrer des indications : être à même de faire plusieurs propositions que ce soit en casting ou lors du tournage

  • Ne pas s’enfermer dans une musique

  • Être réactif. Il est indispensable pour un interprète de télévision ou de cinéma de savoir totalement changer de stratégie de personnage instantanément et à tout moment

ATTITUDE, POSTURE : SAVOIR LÂCHER PRISE ET GÉRER LE STRESS

 

  • Travail sur la confiance en soi mais aussi la confiance en l’autre

  • S’appuyer à tout instant sur le partenaire

  • Faire du stress un carburant nécessaire et indispensable à l’interprétation

  • Créer son espace de sécurité sur un plateau où tout va vite et où tout peut paraître excessif

DIVERSIFIER SES EMPLOIS ET APPRENDRE À SE VENDRE

  • Identifier son emploi

  • Partir à la découverte de ses contre-emplois pour élargir sa palette

  • Multiplier les possibilités de décrocher des rôles

  • Constituer les outils afin de communiquer, de se vendre et de décrocher des rôles.

  • Conseils sur la présentation du CV, les photos, la bande démo. 

  • Démarchage, mailing.

  • Devenir son propre directeur de casting en travaillant sur la spécificité d’une nouvelle discipline : la « selftape »

PROGRAMME

JOUR 1 : CINÉMA RÉALISTE, CONTINUITÉ ET PROGRESSION DRAMATIQUE

 

Présentation de chaque stagiaire (formation, parcours, expérience artistique, expérience audiovisuelle, attentes liées à la formation) et du formateur (formation et parcours).

 

Présentation de la formation dans sa globalité et de la première journée : programme et objectifs pédagogiques.

 

Remise à tous les participants d’une scène de casting qu’ils doivent travailler par eux-mêmes en vue de la cinquième journée dédiée au casting.

 

Mise en place, répétition et tournage en plan séquence de 5 scènes de cinéma réaliste. Les scènes sont envoyées 15 jours avant le début du stage et doivent être apprises par coeur pour permettre un travail d’interprétation optimal.

Objectifs : déterminer l’enjeu de la scène, travailler une séquence dans la continuité, être capable de créer une progression du personnage et de la scène ainsi qu’un point de tension maximale. Partir de sa nature.

 

En fin de journée : visionnage des scènes. Commentaires et analyse par le formateur et les participants. 

 

Bilan de fin de journée.

 

JOUR 2 : TÉLÉVISION, CODE DE JEU THÉÂTRAL, COMPOSITION ET DÉCOUPAGE TECHNIQUE

 

Présentation de la journée : programme et objectifs pédagogiques

 

Mise en place, répétition et tournage de 5 scènes de télévision envoyées 15 jours avant le début du stage. Les scènes sont découpées. Elles pourront par exemple être extraites de séries comme « HPI » ou « Les Petits Meurtres d’Agatha Christie ».

Objectifs : aborder la composition par des scènes présentant un décalage ou appartenant à un code de jeu plus théâtral, travailler les raccords, être capable de passer du plan large au plan serré, savoir reprendre une partie d’une séquence lors d’un pick-up et être à même de retrouver l’énergie à cet instant précis. Travailler l’écoute et les réactions. Savoir fixer une scène.

 

En fin de journée : visionnage des scènes. Commentaires et analyse par le formateur et les participants. 

 

Bilan de fin de journée.

 

JOUR 3 : LA COMÉDIE ET LE TRAVAIL DU RYTHME ET DES RUPTURES

 

Présentation de la journée : programme et objectifs pédagogiques

 

Mise en place, répétition et tournage de 5 scènes de comédies (cinéma ou télévision) envoyées 15 jours avant le début du stage.

Objectifs : découvrir un code de jeu particulier et exigeant : la comédie. Travailler le rythme, les ruptures, la vitesse, la mobilité. Savoir s’adapter au registre du projet pour lequel on a été choisi et apprendre à ne pas s’enfermer dans une musique. 

 

En fin de journée : visionnage des scènes. Commentaires et analyse par le formateur et les participants.

 

Bilan de fin de journée.

 

JOUR 4 : LE POLAR, UN GENRE OMNIPRÉSENT AU CINÉMA ET À LA TÉLÉVISION

 

Présentation de la journée : programme et objectifs pédagogiques

 

Mise en place, répétition et tournage de 5 scènes du genre policier. Le polar est en effet omniprésent à la télévision et au cinéma. Il est indispensable de s’exercer à interpréter des scènes d’interrogatoire ou des séquences faites de longues descriptions techniques. L’acteur va en effet nécessairement en retrouver par la suite en casting. 

Objectifs : découvrir un genre particulier (le polar), apprendre à ne pas « faire un sort » à chaque mot ou chaque phrase, savoir enchaîner, aller plus loin dans l’élaboration de la stratégie du personnage.

 

En fin de journée : visionnage des scènes. Commentaires et analyse par le formateur et les participants. 

 

Bilan de fin de journée.

 

JOUR 5 : AUTONOMIE, CASTING ET BILAN DE FIN DE STAGE

 

Présentation de la journée : programme et objectifs pédagogiques.

 

Passage d’un casting en condition réelle (tournage face caméra avec peu d’accessoires et sans décor). Il est demandé à chaque participant de faire 3 propositions d’interprétation de la scène de casting remise en début de semaine ainsi qu’une version « à plat ». Il s’agit d’évaluer les aptitudes du stagiaire, sa capacité à préparer un rôle, son autonomie et ses acquis en fin de formation afin d’intégrer ensuite au mieux le milieu professionnel. Le formateur peut être amené à tester les capacités d’adaptation et la réactivité du stagiaire lors de cet exercice.

 

Visionnage des différents castings. Commentaires et analyse par le formateur et les participants.

 

Conseils sur les outils permettant de communiquer sur son travail : le CV, les photos, la bande démo.

 

Les spécificités de la selftape : être son propre directeur de casting, apprendre à se regarder de manière constructive et à évaluer ses propres essais.

 

Bilan de fin de journée et de fin de stage. 

 

Chaque participant se voit remettre une attestation de fin de stage et un bilan personnalisé écrit avec des commentaires, appréciations et conseils.

17458043_762169950608198_462339887978046
 .jpg
ÉVALUATION (INDIVIDUELLE ET COLLECTIVE)

À l'issue du premier jour du stage, le responsable pédagogique fait un bilan individuel écrit pour chaque stagiaire. 

 

Durant la formation, l’aptitude des stagiaires à tourner est évaluée quotidiennement par leurs capacités à préparer une scène, à être réactifs aux indications du responsable pédagogique lors du tournage et à savoir évaluer leurs forces et faiblesses lors du visionnage. L’entraînement au casting de fin de stage permet de vérifier les compétences acquises.

 

À la fin du stage, un bilan individuel d'évaluation de fin de formation est fait par le responsable pédagogique avec des conseils, commentaires et appréciations (objectifs atteints et points qui restent à approfondir).

Des évaluations à chaud et à froid avec notamment le niveau de satisfaction sont remplies par chaque stagiaire et transmises aux financeurs.